Showing 4136 results

Authority record

LeBlanc, Elie, Monseigneur, b.1897

  • Person

Elie LeBlanc est né à Meteghan, Nouvelle-Écosse, le 11 novembre 1897, fils adoptif d'Urbain LeBlanc, charpentier, et de Marie Robichaud. Il était l'aîné de la famille; il avait une soeur, Lizzie et un frère, Lennie. En 1911, Elie LeBlanc est entré au Collège Sainte-Anne où il fit ses études classiques. Plus tard, il s'est rendu au grand séminaire d'Halifax. Le 17 juin 1923 il fut ordonné prêtre par Mgr. S.G. Chiasson et le 24 juin il a célébré sa première messe solennelle. Père LeBlanc était le 4e prêtre que la paroisse de Meteghan donnait à l'Église catholique romaine. Il fut vicaire à Meteghan jusqu'au 15 juillet 1928, c'est-à-dire qu'il a passé cinq années au service du curé Mgr. Côté. Les paroissiens sont tristes, mais ils félicitérent Père Elie LeBlanc lorsqu'il. Il put nommé curé de Chezzetcook, une des paroisses la plus importante du diocèse d'Halifax, où il compléta l'intérieur de l'église en 1929. Le 1er août 1937, le Père LeBlanc fut nommé curé de la paroisse de St. Bernard. Mgr LeBlanc est décédé le 18 septembre 1873 à Meteghan, et sa dépouille a été inhumeé au cimetière d la parsisse Saint- Bernard.

Thériault, Nil, Monseigneur, 1910-1998

  • Person
  • 1910-1998

Nil Thériault est né à l'Anse-des-Belliveau, Nouvelle-Écosse, le 17 juin 1910, fils d'Élizée Thériault et d'Esther Doucet. Esther donna naissance à un deuxième fils en 1912. Malheureusement, on n'a presque pas le temps de le baptiser et il est mort. Nil n'a jamais vraiment connu son père, il était toujours en haute mer et, en 1914, il fut perdu en mer. Après sa disparition en mer, Esther est allée travailler au presbytère de la paroisse. Au cours des années, elle passa d'un presbytère à au autre, forçant Nil à passer d'une école à une autre jusqu'à ce qu'il entra au Collège Sainte-Anne en 1922. En juin 1930, Nil Thériault gradua du Collège pour ensuite se diriger au grand séminaire des Eudistes à Halifax où il fut ordonné prêtre en 1934. Cette même année, il fut nommé vicaire de la paroisse St-Ambroise de Yarmouth et de 1937 à 1939, il fut vicaire aux Bermudes. Ensuite, Mgr. Thériault est retourné en Nouvelle-Écosse où il fut vicaire de différentes paroisses. En 1944 il est retourné aux Bermudes, cette fois, pour neuf ans. En 1947, le Pape Pie XII le nomma à la Prélature domestique. En 1953, Mgr. Thériault était de retour en sa terre natale où il demeura curé de la cathédrale St-Ambroise jusqu'en 1963. Plus tard, il fut curé de différentes paroisses, y compris celles situées dans la Vallée d'Annapolis, jusqu'à sa retraite en 1978. Après sa retraite, Mgr. Thériault a organisé plusieurs voyages et pélerinages, ce qui a permis à plusieurs Acadiens et Acadiennes de visiter des pays inconnus. Ses pélerinages sont devenus populaires et il fut un des premiers à rétablir les liens rompus avec la population acadienne de la Louisiane. Ce prêtre a toujours supporté la cause acadienne et, en 1990, il reçeva un doctorat honorifique de l'Université Sainte-Anne pour son dévouement à la conservation du patrimoine acadien. En 1955, il a présidé le Comité diocésain des Fêtes du bicentenaire de la Déportation des Acadiens. De plus, il contribua à l'embellissement et à l'entretien du site du premier cimetière acadien de Clare, à la Pointe-à-Major. Mgr. Nil Thériault a été grandement apprécié de plusieurs personnes; il trouvait toujours le temps de visiter les malades, même quand il est devenu malade lui-même. En 1998, après deux années de maladie, Mgr. Thériault est décédé à l'âge de 87 ans, à la maison-mère des Soeurs de la Charité, Mont St-Vincent, à Halifax.

Blinn, Omer, 1936-

  • Person
  • 1936-

Omer Blinn naquit à Saint-Bernard, Nouvelle-Écosse, le 28 février 1936, fils de Howard Blinn et de Dorothée Thibault. Après ses études à l'école du village, il entra au Collège Sainte-Anne en 1947 et, lors de sa graduation en 1953, il se vit décerné le diplôme du cours commercial. De 1953 à 1957, il fréquenta le Collège Saint-Joseph de Memramcook, où il obtint un baccaulérat ès commerce. L'année suivante, il gradua de l'Université Laval avec une maîtrise ès commerce. En 1958, il épousa Bernadette Blinn, fille de Auguste Blinn et de Agnès Boudreau. Quatre enfants vont naître de cette union. Après ses études, Omer Blinn fut employé à l'Assomption pendant cinq ans, deux ans dans le système scolaire du Québec et un an dans le système scolaire de Clare. En 1967, il retourna à son alma mater pour organiser et enseigner le cours de commerce chez cette institution menée par les pères de la Congrégation de Jésus et de Marie, dite Eudiste. Au moment de la laïcisation de l'Université Sainte-Anne au début des années 1970, Monsieur Blinn fut nommé vice -recteur à l'administration par le recteur Louis R. Comeau, poste qu'il a détenu jusqu'à sa retraite en 1994. Omer Blinn fut également impliqué du côté communautaire, ayant été élu conseiller et préfet de la Municipalité de Clare en 1970 et ce jusqu'en 1976.

Babin, Basile, Père, 1914-1984

  • Person
  • 1914-1984

Jules-Joseph-Basile Babin naquit le 14 juin 1914, fils de Nicolas-Alfred Babin et de Marie-Elizabeth Bourque. Il était l'aîné et le seul fils de cette famille de 4 enfants vivant à Belleville, Nouvelle-Écosse. Ce petit village acadien était avoisinant de Sainte-Anne-du-Ruisseau, paroisse-mère des villages acadiens du comté de Yarmouth. Jeune enfant, Basile fréquenta l'école des Soeurs de la Charité (qui avaient un couvent à Sainte-Anne-du-Ruisseau) pendant quatre ans, avant d'entrer chez les Eudistes au Collège Sainte-Anne en 1925 à l'âge de 14 ans. Le jour de son vingtième anniversaire il obtint son baccalauréat-ès-arts et en août 1934, il commença son noviciat à Charlesbourg. C'est des mains de Mgr. Omer Plante, évêque auxiliaire de Quebec, que Basile Babin reçut l'onction sacerdotale le 26 février 1939. Les premières 14 années de prêtrise furent passées à l'Externat classique Saint Jean-Eudes à Québec. En 1949, il reçut un diplôme en bibliothéconomie de l'Université Laval pour mieux accomplir les fonctions de bibliothécaire qu'on lui avait confiées. Le père Basile Babin jouissait enormément de l'acquisition faite par les Eudistes de la bibliothèque de Pierre-Georges Roy (20,000 volumes), archiviste renommé de la province de Québec. Faible de santé, les supérieurs du père Babin décidèrent qu'un changement lui ferait du bien. Il fut affecté au Collège Sainte-Anne à Pointe-de-l'Église. C'est là, suite aux fêtes du bicentenaire de la déportation des Acadiens, qu'il va témoigner de son vif intérêt pour l'histoire. Voyant chez lui ce talent, on l'envoyait en Europe en vue d'organiser les Archives eudistes du Canada qui se trouvaient à Paris et à Rome. Ce stage, qui ne dura que deux ans (1955-57), va néanmoins le lancer sur sa carrière des 25 dernières années de sa vie, celle d'archiviste eudiste pour la province de l'Amérique du Nord. Atteint du cancer, le père Basile Babin est mort en le 9 septembre 1984. Archiviste chévronné et auteur de plusieurs écrits, le père Basile Babin est connu avant tout par sa dernière publication, Entre le Marteau et l'Enclume - Pierre-Marie Dagnaud à la Pointe-de-l'Église, Nouvelle-Écosse, 1899-1908.

Sigogne, Jean-Mandé, Père, 1763-1844

  • Person
  • 1763-1844

Jean-Mandé Sigogne naquit à Beaulieu-lès-Loches, France, en 1763 fils de Mandé et Marguerite Robert. Ordonné à la prêtrise en 1787, il dût s'éxiler de son pays au moment de la Révolution française, refusant de prêter serment à la constitution civile des patriotes. Il prit refuge en Angleterre où il demeura jusqu'a son depart pour la Nouvelle-Écosse en 1799. C'est au printemps de cette année-là qu'il s'embarqua sur le Stag en direction l'Halifax. Après un court séjour dans cette ville portuaire, où il rencontra les autorités provinciales, avant de s'embarquer pour le sud-ouest de la province. Pendant les prochaines quarante cinq années, l'Abbé Sigogne oeuvra auprès des Acadiens des comtés actuels de Yarmouth et de Digby. Premier curé résident de l'endroit, il tâchera, dès le début, de mettre en place une structure ecclésiastique qui permetta le bon fonctionnement de son immense paroisse (de Bear River à Pubnico). Il établira deux centres principaux dans sa paroisse, l'un à la Baie Sainte-Marie (Ste-Marie) et l'autre à Sainte-Anne-du-Ruisseau (Ste-Anne). Les deux premières églises furent bâties là, mais avant la fin de sa carrière Sigogne en aura ajouté plusieurs autres. Le travail de l'Abbé Sigogne auprès des Acadiens dépassa les cadres religieux pour englober toute une série de fonctions séculieres. Avec le politicien renom Thomas C. Haliburton, Sigogne réussit à faire abolir les lois anti-catholiques qui empêchaient aux Acadiens de siéger à l'Assemblée législative de la Nouvelle-Écosse. Père Jean-Mandé Sigogne est mort en 1844.

Doucet, Resther, b. 1901

  • Person
  • 1901-

Resther Doucet est né le 20 janvier 1901 à la Station de Saulnierville, Nouvelle-Écosse, fils de Benoni Doucet et de Céline Comeau. Resther Doucet a épousé, le 5 octobre 1931, Zenaïde Comeau. Le 10 septembre 1955, il épousa en secondes noces, Louise Comeau au Massachusetts.

Results 4131 to 4136 of 4136