28 - Fonds Benjamin J. Belliveau & Cie

Title and statement of responsibility area

Title proper

28 - Fonds Benjamin J. Belliveau & Cie

General material designation

  • Textual record

Parallel title

Other title information

Title statements of responsibility

Title notes

Level of description

Fonds

Reference code

MG 28

Edition area

Edition statement

Edition statement of responsibility

Class of material specific details area

Statement of scale (cartographic)

Statement of projection (cartographic)

Statement of coordinates (cartographic)

Statement of scale (architectural)

Issuing jurisdiction and denomination (philatelic)

Dates of creation area

Date(s)

  • 1855-1969; surtout 1896-1968 (Creation)
    Creator
    Benjamin J. Belliveau & Cie (Digby County, N.S.)

Physical description area

Physical description

5,49 m de documents textuels

Publisher's series area

Title proper of publisher's series

Parallel titles of publisher's series

Other title information of publisher's series

Statement of responsibility relating to publisher's series

Numbering within publisher's series

Note on publisher's series

Archival description area

Name of creator

Administrative history

Urbain Belliveau est le vrai fondateur de la compagnie Benjamin J. Belliveau. En 1883, Urbain ouvrit à son compte un magasin, à l'Anse-des-Belliveau et, en 1887, il se construisit une goélette pour le commerce des Indes Occidentales. Il la nommait L'Urbain B. Son magasin fit en moyenne des affaires pour 8 000$ par année, en farine seulement, et 3 000$ en autres marchandises. En 1892, M. Belliveau s'est fait construire un quai à ses frais, qui lui coûta 2 000$. Deux ans plus tard, les flammes ont détruit son magasin avec toutes la marchandise. Ce fut une lourde perte car il n'y avait pas un sou d'assurance, mais un nouvel édifice beaucoup plus spacieux que l'ancien vint bientôt le remplacer. En 1887, Urbain confia la gérance de son commerce à son plus jeune fils, Benjamin, et en fit en même temps son associé. Benjamin est donc le second grand meneur de l'entreprise et, en 1898, le commerce qu'il gère pour son père depuis onze ans, commence à porter son nom. Suivant la mort de son père en 1897, il fut joint par ses frères Charles et Joseph comme associés. Elle consistait alors d'un chantier de construction navale, d'une flotte de goélettes, d'un magasin, d'une scierie et d'un commerce d'expédition du bois. Suite à la mort de Benjamin en 1930, c'est Gilbert Belliveau qui gère les affaires de la compagnie. Durant sa gérance, la Compagnie Ben J. Belliveau s'est occupée principalement de l'expédition du bois. En plus, il opère à son propre compte, une ferme de renards dans les années 1938 à 1945. Urbain, Benjamin et Gilbert Belliveau étaient les dirigeants principaux de l'entreprise. Notons cependant que d'autres individus ont eu des parts dans la compagnie. Durant la gérance de Benjamin, ses frères aînés, Charles et Joseph, avaient des parts égales avec Ben et travaillaient dans autres rôles avec lui. Pendant la gérance de Gilbert, Wilfred à Ben et Charles à Urbain avaient tous des parts. Enfin à la mort de Charles en 1942, son testament lègue sa part de la compagnie également à ses deux fils Gilbert et Basile. Cet état est demeuré jusqu'à vers la mort de Gilbert en 1970 quant l'entreprise mis fit à presque toutes ses activites. La fonction de Wilfred fut toujours de garder le magasin. Basile le plus jeune et le dernier des associés, est arrivé au début des années trente après avoir contracté la tuberculose et il a dû s'occuper des comptes du bois.

Custodial history

Les documents constituant le fonds Benjamin J. Belliveau & Cie ont été organisés par René Belliveau en 1995. Un partie de ces documents furent sauves par son père Basile vers 1969, des l'abandon de la compagnie. Basile apporta en même temps les documents relies de la compagnie a l’Université Sainte-Anne. Une grande quantité de documents non-relies furent récupérés par René de l'ancien magasin de la compagnie en juin 1994. Ces documents ont été remis au Centre acadien en septembre 1995. Puisque les documents datent du 19e et surtout du 20e siècle, ils sont généralement en bon ordre, mais quelques-uns éprouvent un peu de détérioration, mais rien qui menace les documents dans le moment.

Scope and content

Le fonds se compose de : Série A - Magasin; Série B - Compagnie de bois; Série C - Goélettes; Série D - L’entreprise; Série E - Contrats, ventes de terres et testaments; Série F - Collection de livres

Notes area

Physical condition

Immediate source of acquisition

Arrangement

Language of material

  • English
  • French

Script of material

Language and script note

En français et en anglais.

Location of originals

Availability of other formats

Restrictions on access

Terms governing use, reproduction, and publication

Finding aids

Associated materials

Related materials

Accruals

Alternative identifier(s)

Standard number area

Standard number

Access points

Place access points

Name access points

Genre access points

Control area

Sources

Accession area